Poète aux yeux si doux !
Poète aux doux genoux !
Me diras-tu, ce soir encore,
Ce que dit la nature ?

Me diras-tu, qu’au son du cor,
Les hommes ont détruit a nature ?
Poète aux yeux si doux !
Me tiendras-tu sur tes genoux
Pour me chanter d’un ton calme
Ces très beaux poèmes ?
Pour me dire qu’avec tes palmes,
Tu as traversé la bohème ?

Oh ! Poète ! Tu es vraiment
Le plus gentil de mes parents.
Oh ! Grand-père ! Chante encore
Une de ces belles chansons
Que la rivière du Nord
Apporte de l’amont.

Newsletter

Panier

Le panier est vide
Find us on Facebook
Follow Us